Messagerie Vocale Visuelle Free Mobile DualSIM

0

Bonjour,

Free a restreint l’installation de son Application « Messagerie Vocale Visuelle » Android au téléphone MonoSIM uniquement.

Voici comment passer cette restriction pour ceux comme moi qui ont par exemple un Wiko:

Sur votre téléphone cocher: « Paramètres > Sécurité > Sources inconnues »

Sur votre ordinateur cliquer: http://apps.evozi.com/apk-downloader/?id=fr.freemobile.android.vvm

Cliquer sur « Generate Download Link » puis sur « QR Code: View »

Enfin sur votre téléphone ouvré le lien du QRCode avec l’application « QR Droïd »

Vous pouvez maintenant installer la « Messagerie Vocale Visuelle »

N’oublier pas ensuite de décocher: « Paramètres > Sécurité > Sources inconnues »

Et voila, Bonne journée ;-)

Utilisation de LVM pour migrer un FileSystem

0

Salut, je sais je suis en retard… Mais comme promis voici l’article sur LVM :-)

Nous allons créer une maquette pour vous montrer le fonctionnement:

sudo -s                                           #Passage en utilisateur ROOT
mkdir test                                        #Création du répertoire de maquette
cd test                                           #Changement de répertoire vers la maquette
dd if=/dev/zero of=DD1 bs=4M count=1000           #Création d'un fichier vide de 4G
dd if=/dev/zero of=DD2 bs=4M count=1000           #Création d'un second fichier vide de 4G
losetup $(losetup -f) DD1                         #Utilisation du premier fichier vide comme un disque dur
losetup $(losetup -f) DD2                         #Utilisation du second fichier vide comme un disque dur
losetup -a                                        #Vérifier les numéro de périphériques (j'utiliserais loop0 et loop1 dans l'exemple)
sudo aptitude install lvm2 util-linux             #Install de LVM (gestion de volume logique) et d'ionice (gestion de débit disque)
pvcreate /dev/loop0                               #Nous créons une étiquette LVM sur le premier disque (PV=physical volume)
pvcreate /dev/loop1                               #Nous créons une étiquette LVM sur le second disque (PV=physical volume)
vgcreate VG_TEST /dev/loop0                       #Création d'un VG avec notre premier disque (VG=Volume group)
lvcreate VG_TEST -l 100%FREE -n LV_TEST           #Création d'un LV dans notre VG (LV=Logical volume)
mkfs.ext4 /dev/VG_TEST/LV_TEST                    #Formatage d'un FS ext4 dans notre LV (FS=File system)
mkdir lvmnt                                       #Création d'un répertoire pour monter notre FS
mount /dev/VG_TEST/LV_TEST lvmnt                  #Montage de notre FS
cd lv_mnt/                                        #Changement de répertoire vers le montage du FS
dd if=/dev/zero of=test.file bs=1M count=1000     #Création d'un fichier d'1Go
vgdisplay VG_TEST                                 #Affichage des information du VG (taille du VG = 4Go)
vgextend VG_TEST /dev/loop1                       #Ajout du second disque dans le VG
vgdisplay VG_TEST                                 #Affichage des information du VG (taille du VG = 8Go)
pvmove /dev/loop0 /dev/loop1                      #Déplacement des données de loop0 vers loop1 en arrière plan
ionice -c 3 -p $(pidof pvmove)                    #Réduction de la bande passante pour limiter l'impact utilisateur
fg                                                #Récupération de pvmove (retour au premier plan pour voir l'avancement)
vgdisplay VG_TEST                                 #Affichage des information du VG (taille du VG = 8Go)
vgreduce VG_TEST /dev/loop0                       #Extraction du premier disque du VG
vgdisplay VG_TEST                                 #Affichage des information du VG (taille du VG = 4Go)
ls                                                #Validation de la présence du fichier de test (test.file)
cd ..                                             #Sortie du répertoire de montage du FS
umount lv_mnt                                     #Démontage du FS
lvremove /dev/VG_TEST/LV_TEST                     #Suppression du LV
vgremove VG_TEST                                  #Suppression du VG
pvremove /dev/loop0                               #Suppression de l'étiquette LVM du premier disque
pvremove /dev/loop1                               #Suppression de l'étiquette LVM du second disque
cd ..                                             #Retour à la racine ou nous avons commencé notre maquette
rm -vfr test/                                     #Suppression du répertoire de maquette avec son contenu
exit                                              #Sortie de la console d'utilisateur ROOT

J’ai juste mis des commentaires, j’espère que ça vous suffira sinon hésité pas à poser des questions en commentaire, je me ferrais une joie de répondre…

Désolé pour le coté un peu brutal de ce tutoriel mais je suis en même temps en formation aux USA pour mon boulot…

Bonne journée et à bientôt. Syl21 ;-)

Créer un RamDrive sous Linux

0

Bonjour,

Suite à un petit besoin perso, j’ai découvert comment créer un RamDrive facilement.

Pour ceux qui ne le savent pas un RamDrive est un disque virtuel dans la RAM (mémoire vive).

Le gros avantage, les performances sont !!! EXCEPTIONNELLES !!! en revanche au démontage du disque ou à l’arrêt de la machine toutes les données sont perdu.

nous allons donc créer un point de montage puis créer un RamDrive de 2Go dans ce point de montage (Bien sûr ne pas faire de RamDrive supérieur à votre mémoire vive!)

sudo mkdir /media/ramdrive
sudo mount -t tmpfs -s 2G /media/ramdrive

Voila tout, si vous surveillez l’utilisation mémoire vous constaterez que l’espace est pris à la volé et donc pas réservé au passage de la commande

pour en finir avec vos données et récupérer la mémoire vive il suffit de démonter mais ATTENTION il sera impossible de récupérer vos données!!!

sudo umount /media/ramdrive

Voila, j’espère que ce petit article vous aura plus…

Bonne journée Syl21 :-)

Disque Virtuel Linux

0

Bonjour,

Aujourd’hui pour préparer un futur article sur LVM (Logical Volume Manager) un gestionnaire de disques très puissant.

Je vais vous apprendre à monter un fichier puis vous montrer comment est créé un périphérique bloc virtuel.

pour plus d’informations sur les commandes que j’exécute n’hésiter pas à faire « man commande » et c’est « q » pour quitter la Doc ;-)

Exemple 1 – créer un fichier vide, le formater puis le monter:

dd if=/dev/zero of=Disque_Virtuel.dd bs=1G count=1
mkfs.ext4 -F Disque_Virtuel.dd
sudo mkdir /media/Disque_Virtuel
sudo mount -o loop Disque_Virtuel.dd /media/Disque_Virtuel/
ls /media/Disque_Virtuel/
df -h

Comme vous pouvez le voir le fichier est monté et considéré comme un disque dur.

Sans vous en rendre compte, juste en utilisant l’option « -o loop » de mount vous avez créé un périphérique virtuel.

Nettoyage Exemple 1 – démontage, suppression du point de montage puis suppression du fichier:

sudo umount /media/Disque_Virtuel/
sudo rmdir /media/Disque_Virtuel/
rm Disque_Virtuel.dd

Je vais maintenant vous présenter les étapes pour faire ça manuellement.

Exemple 2 – créer un fichier vide, voir quel /dev/loop sont occupé, créer un /dev/loop, formater le disque puis le monter:

dd if=/dev/zero of=Disque_Virtuel.dd bs=1G count=1
sudo losetup -a #rien n'apparait = aucun périphérique virtuel actuellement, sinon utiliser un /dev/loop supérieur à ce qui est affiché (ça va de /dev/loop0 à /dev/loop7 donc 8 périphérique bloc virtuel MAXIMUM à un instant T)
sudo losetup /dev/loop0 Disque_Virtuel.dd
sudo mkfs.ext4 /dev/loop0
sudo mkdir /media/Disque_Virtuel
sudo mount -o loop Disque_Virtuel.dd /media/Disque_Virtuel/
ls /media/Disque_Virtuel/
df -h

Voici le même chose avec un peu plus d’étape. Certain crierons directement à l’inutilité du truc… JE TEMPÈRE, JE TEMPÈRE ;-)

Le fait que ce ne soit plus « mount » qui créer le périphérique virtuel nous permet de travailler avec des disques virtuelles sans le monter.

Alors pour certain l’intérêt d’un disque non monter ne peut être que nul… Mais détrompez-vous!!!

Je vous prouverais dans mon prochain article qu’il y a une vie avant le montage, grâce au « RAID » et aux « Volume Manager ». Wait’n See

Je vous recommande de retenter la méthode 1 puis faire « losetup -a » pour les plus joueurs. (Et je sais qu’il y en à… Yannick si tu nous regarde :-p)

Avant de m’enfuir voici comment nettoyer après l’exemple 2.

Nettoyage Exemple 2 – démontage, suppression du point de montage, désactivation du périphérique virtuel puis suppression du fichier:

sudo umount /media/Disque_Virtuel/
sudo rmdir /media/Disque_Virtuel/
sudo losetup -d /dev/loop0
rm Disque_Virtuel.dd

J’espère que cet article vous auras plus… @ Bientôt, Syl21 ;-)

FreeBox v6 Révolution SeedBox

7

Bonsoir à tous,

Voici un script pour utiliser la SeedBox de la FreeBox sans s’y connecter…

J’appelle ce script FreeSeedBox :-)

Fonctions :
Permet les trois types de téléchargements, à savoir :
1 – Télécharge les URL Torrent
2 – Télécharge les URL Web (.zip .rar .avi et autres…)
3 – Télécharge à partir des fichiers locaux Torrent
Interface utilisateur avec demande de l’URL si elle n’est pas fournit en argument
Et aide à la résolution d’incident avec des messages clair.

États de sortie :
0 – Opération effectuée
1 – Curl introuvable
2 – Erreur de connexion à la FreeBox
3 – Impossible d’ajouter le téléchargement

Installation :
Copier le code suivant pour installer et initialiser FreeSeedBox sous Ubuntu :

sudo -i
apt-get install curl
wget http://www.syl21.org/wp-content/uploads/2013/01/freeseedbox -O /usr/bin/freeseedbox
chmod 755 /usr/bin/freeseedbox
exit
freeseedbox

Utilisation :

Il y a deux solutions : soit lancer le script directement et répondre aux questions, soit fournir l’URL en argument.

Exemple :

freeseedbox http://releases.ubuntu.com/11.04/ubuntu-11.04-desktop-i386.iso.torrent

Conseil :
Si vous l’ajoutez en tant que logiciel pour ouvrir les .torrent dans votre navigateur web, ça fait des merveilles…

Désinstallation :
Il vous suffit de supprimer le script et le fichier contenant votre mot de passe de connexion Freebox.

rm /usr/bin/freeseedbox ~/.config/FreeSeedBox.conf

Amusez-vous Bien ;-)

Haut de page